.:: smile ::. Index du Forum
FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  Profil  Se connecter pour vérifier ses messages privésConnexion   S’enregistrer
Pour uploader des images
Image Hosted by ImageShack.us
Auteur Message
<  Actualités mondiales
sofyen
MessagePosté le: 16/10/2006 19:51:18  Actualités mondiales --> Répondre en citant

Hors ligne
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 03 Mar 2006
Messages: 2 698
Localisation: (( Tout au fond de son coeur ))
Sexe: masculin
Point(s): 2 494
Moyenne de points: 0
Statut familial: Célibataire


Le Sri Lanka frappé par le pire attentat-suicide de son histoire



Des rebelles tamouls présumés ont lancé lundi un camion bourré d'explosifs sur un convoi militaire de la marine au Sri Lanka.




Une centaine de soldats a été tuée et plus de 150 autres blessés dans une attaque au camion piégé perpétrée contre un convoi militaire. Le gouvernement accuse le mouvement des rebelles tamouls qui ne confirme pas encore être responsable.

Des rebelles tamouls présumés ont lancé lundi un camion bourré d'explosifs sur un convoi militaire de la marine au Sri Lanka, tuant au moins 92 personnes, parmi lesquelles des civils. L'attaque du convoi de marins s'est produite près de la ville d'Habarana, à quelque 200 km au nord-est de la capitale, Colombo.

L'armée avait rassemblé ses hommes dans un camp de transit près de cette ville, avant de les transporter vers la base de Trincomalee, dans l'est de l'île. Le convoi s'est arrêté et de nombreux militaires étaient descendus de leur bus quand l'attentat a eu lieu. Il y avait des magasins dans cette zone et plusieurs civils ont également été touchés.


AP




Tifare E Un Dovere
:D


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité
MessagePosté le: 16/10/2006 19:51:18  Publicité -->






PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
sofyen
MessagePosté le: 17/10/2006 07:38:37  Actualités mondiales --> Répondre en citant

Hors ligne
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 03 Mar 2006
Messages: 2 698
Localisation: (( Tout au fond de son coeur ))
Sexe: masculin
Point(s): 2 494
Moyenne de points: 0
Statut familial: Célibataire


NON A L'OCCUPATION !
BOYCOTT DES PRODUITS ISRAELIENS !
Code 0729



Message de l'Association France Palestine Solidarite

Le Parlement européen a voté la suspension de l'accord d'association économique avec Israël, en raison du non respect du droit international par ce pays. Nous exigeons que les responsables politiques de notre pays assument leurs responsabilités, et traduisent dans le droit français ce vote européen.

Dans cet esprit, nous appelons d'ores et déjà le public à ne plus acheter de produits israéliens, tant que durera l'occupation, par Israël, des territoires palestiniens.

En particulier, nous demandons à chacun de cesser d'acheter les fruits, légumes et autres produits agricoles " Made in Israel ". Plus généralement, nous appelons à ne pas acheter les produits portant le code 0729, qui est en général l'identifiant d'Israël. Quand l'origine des produits n'est pas spécifiée (ce qui est illégal), nous demandons à tous les citoyens de se renseigner sur leur provenance.

Ces violations continuelles, qui sont la source d'une résistance désespérée de la part des Palestiniens, allant jusqu'à des attentats meurtriers contre des civils, ne peuvent qu'envenimer la situation, et rendre impossible une paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens.



Photos de destructions à Naplouse en juillet







Tandis que l'hyperpuissance américaine soutient inconditionnellement Israel dans son entreprise criminelle, le Parlement européen a demandé des sanctions économiques contre Israël. Mais pour que qu'elles entrent effectivement en vigueur, et amènent le peuple israélien à comprendre qu'en continuant de soutenir l'oppression, il se coupe de la conscience universelle, encore faut-il que nos dirigeants politiques (gouvernement, parlement) ratifient cette décision. Or, ils ont jusqu'à présent traîné des pieds, misant sur le découragement et la lassitude générale pour abandonner les Palestiniens à leur sort : c'est-à-dire, l'emprisonnement de tout un peuple dans son propre pays, prélude à sa déportation pure et simple.

Avec la construction de murailles bétonnées, électrifiées et armées, le gouvernement israélien renforce un système généralisé d'apartheid, comme naguère en Afrique du Sud, qui est intolérable.

Comme citoyens, nous devons exiger de nos dirigeants qu'ils mettent en œuvre les sanctions votées au niveau européen. Il ne faut pas hésiter à interpeller sur ce point chaque parlementaire, chaque élu.
Et nous pouvons leur montrer l'exemple. Nous avons la capacité, et le DEVOIR, d'agir DIRECTEMENT, comme CONSOMMATEURS.


Le recours au boycott, en mettant un accent particulier sur les produits agricoles estampillés CARMEL et JAFFA, est en effet un geste à la portée de chacun d'entre nous.

Il faut tout d'abord savoir que les produits agricoles "Made in Israel" sont cultivés, non seulement en partie sur des terres volées, mais également avec de l'eau volée, qui provient en majeure partie des territoires occupés, la gestion de l'eau étant totalement sous contrôle israélien.

Du fait de l'occupation israélienne, les Palestiniens n'ont en revanche aucune possibilité d'exploiter leur agriculture : leurs terres, quand elles n'ont pas été attribuées à des colons, sont détournées en zones militaires ou en " réserves naturelles ". De nombreuses plantations ont en outre été détruites (champs et serres dévastés, vergers arrachés), et les exportations de produits palestiniens sont bloquées ou sérieusement entravées par Israël.

N'oublions pas non plus qu'Israël enfreint également le droit en exportant un certain nombre de produits provenant de colonies installées en Palestine, sous la mention "Made in Israel ", une pratique frauduleuse clairement dénoncée dans l'accord économique euro-israélien.

Enfin, le boycott nous est aujourd'hui réclamé par de nombreux pacifistes israéliens, qui savent qu'il s'agit là aussi d'un moyen pour préserver l'avenir d'Israël et de son peuple.

Notre démarche s'inscrit au contraire dans le cadre d'une lutte déterminée contre le racisme, qu'il s'agisse de l'antisémitisme ou de tout autre préjugé raciste.



SIGNATAIRES : Droits Devant, Confédération Paysanne, Association Franco Palestinienne d'Echanges Culturels (AFPEC), Association France Palestine Solidarité (AFPS), Ligue Communiste Révolutionnaire (LCR), Collectif Marseille pour le Respect des droits du peuple palestinien, Commission Boycott de la Campagne Civile Internationale pour la Protection du Peuple Palestinien (CCIPPP), Droit Au Logement (DAL), Evry Palestine, Palestine 12, Palestine 33,Association des Travailleurs Maghrébins de France (ATMF), Abnah Philistine Enfants de Palestine, Coordination des Comités Solidarité Palestine Ile de France, Coordination des Appels pour une Paix Juste au Proche-Orient (CAPJPO), Femmes en Noir, Parti Communiste des Ouvriers de france (PCOF), Forum Palestine, Alternative Libertaire, Association des Jumelages france Palestine (AJFP), Association des Palestiniens en France, ASHDOM, Association des Marocains de France (AMF), Mouvement Européen pour la Paix, Femmes Solidaires, Les Alternatifs, ATTAC, les VERTS.

Association France Palestine Solidarite




Tifare E Un Dovere
:D


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
sofyen
MessagePosté le: 03/11/2006 20:00:17  Actualités mondiales --> Répondre en citant

Hors ligne
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 03 Mar 2006
Messages: 2 698
Localisation: (( Tout au fond de son coeur ))
Sexe: masculin
Point(s): 2 494
Moyenne de points: 0
Statut familial: Célibataire


Premier verdict pour Saddem Hussain attendu Dimanche




BAGDAD (Reuters) -








Trois ans après son interpellation par les forces américaines, Saddam Hussein pourrait être condamné dimanche à la pendaison si le tribunal irakien qui le jugeait pour crimes contre l'humanité le reconnaît coupable.


Ce premier procès de Saddam Hussein a débuté il y a un an devant un tribunal irakien auquel les Etats-Unis n'ont pas ménagé leur aide. En jugeant l'ancien président, accusé d'avoir tué et torturé pour se maintenir son pouvoir, les autorités espéraient unir les communautés disparates d'Irak.


Mais, depuis, le pays a plongé dans la guerre civile et, loin de servir de catharsis, le procès a plutôt exacerbé les animosités entre communautés. Trois avocats de la défense ont été tués et un juge d'origine kurde a démissionné en dénonçant des ingérences politiques.


Agé de 69 ans, l'ancien président et sept co-prévenus sont accusés de crimes contre l'humanité pour le massacre de 148 chiites à la suite d'une tentative manquée d'assassinat contre le président, dans le village chiite de Djoubaïl en 1982.
S'il est reconnu coupable, Saddam Hussein sera passible de la peine de mort par pendaison, un châtiment qui, selon le Premier ministre Nouri al Maliki, un chiite, ne viendra jamais assez tôt. Mais l'exécution d'un tel verdict pourrait prendre des mois, si ce n'est des années.






Risque des représailles




(un policier irakien.....)



La défense de l'ancien raïs de confession sunnite a imputé à des activistes chiites l'assassinat de trois de ses avocats et le procès s'est déroulé sur fond de violences intercommunautaires croissantes.

A Djoubaïl, nombre d'habitants ont refusé cette semaine de parler à un journaliste de Reuters, de crainte de représailles, et d'autres disaient redouter une vengeance d'insurgés sunnites à l'annonce du verdict.

A Aoudja, le village natal de Saddam Hussein, beaucoup d'habitants réclament sa remise en liberté. "S'ils veulent la paix en Irak, nous voulons qu'ils arrêtent cette parodie de procès orchestré par Bush et ses collaborateurs", dit Ahmed al Nassiri, debout devant la mosquée du village, construite sous l'ancien régime.

Pendant qu'il comparaissait devant le Haut tribunal pénal irakien, à Bagdad, l'Irak a sombré un peu plus dans le chaos avec un déchaînement de violences communautaires. Et le verdict de dimanche risque de ne rien arranger. Le ministre irakien de la Défense Abdul-Qader al-Obeidi a annulé vendredi les permissions de tous les officiers de l'armée irakienne par crainte semble-t-il de violences après l'annonce de la décision.

En cas de condamnation à mort, à laquelle beaucoup d'Irakiens s'attendent, "il y aura une recrudescence de la violence et des meurtres et Saddam deviendra un héro national chez les sunnites", pronostique Ibrahim Khalid, 52 ans, un sunnite du quartier d'Azamiyah à Bagdad, où beaucoup soutiennent encore l'ancien raïs âgé de 69 ans. Saddam Hussein privilégiait sous son régime la communauté sunnite, à laquelle il appartient.

En revanche, de nombreux chiites seront furieux s'il échappe à la potence. Le mois dernier, le Premier ministre Nouri al-Maliki, un chiite, a dit s'attendre à ce que le "tyran criminel soit exécuté" et a prédit que ses partisans qui espèrent revenir au pouvoir se décourageront et abandonneront l'insurrection.

Les Irakiens semblent avoir été lassés par une longue procédure judiciaire qui, tendent-ils à penser, vise à détourner l'attention de l'échec des autorités à restaurer l'ordre public et à construire un Etat viable.

Certains sunnites voient également dans le procès une vengeance des ennemis américains, chiites et kurdes de Saddam Hussein. "En rendant le verdict, les Américains veulent effrayer les dirigeants arabes qui risqueront le même sort s'ils se lèvent contre l'Amérique", estime Oussama Abdul-Rahman, un étudiant sunnite de 22 ans à Bagdad. "Je pense que son exécution aura de graves conséquences".

De nombreux chiites pensent que Saddam Hussein aurait dû être pendu peu après sa capture dans une cache souterraine près de sa ville natale de Takrit le 13 décembre 2003. "Le procès du tyran nous a vraiment fait plaisir", déclare néanmoins Mohammed Swadi al-Zamili, un chiite de 41 ans dont le frère a été exécuté en 1994. "Nous voulons qu'il soit pendu par les Irakiens et nous n'accepterons rien de moins".

Une telle polarisation de l'opinion irakienne n'était pas ce que les autorités américaines espéraient lorsqu'elles ont travaillé avec les Irakiens pour préparer le procès. (raté raté :P)

Le massacre de Doujaïl avait été choisi comme première affaire parce que le dossier était considéré comme le plus facile à instruire, même si le nombre de personnes tuées est très loin de celui de la répression contre les Kurdes et de l'écrasement du soulèvement chiite de 1991.

Le procès a connu un déroulement chaotique, marqué par le meurtre de trois avocats de la défense, les discours politiques du principal accusé, qui a appelé les Irakiens à lutter contre l'occupation américaine, et la démission du premier juge, considéré comme trop modéré par des responsables chiites. Son remplaçant a lui été jugé trop sévère par les partisans de Saddam Hussein.

Les mesures de sécurité ont été renforcées autour de la "zone verte" où se tient le procès en prévision du verdict, qui selon des sources américaines et irakiennes devrait être rendu dimanche, bien qu'un report ne soit pas à exclure.

Au moment où George Bush est de plus en plus critiqué pour la conduite de la guerre en Irak, une condamnation, à deux jours des élections législatives de mi-mandat aux Etats-Unis, qui s'annoncent très serrées, pourrait donner un coup de pouce au président américain en légitimant en quelque sorte sa politique. (c'est pas pour rien qu'ils ont choisi ce dimanche la... y'a que les intérêts américains qui comptent de nos jours.. -_- )


Les autorités américaines affirment que Washington n'a apporté son aide qu'en matière de logistique et de sécurité, mais qu'il n'a en rien cherché à peser sur le verdict ou la date retenue pour le rendre.(aiiiiiiiiiiiiiiieeee)


AP




Tifare E Un Dovere
:D


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
ultras-avril
MessagePosté le: 06/11/2006 23:36:02  Actualités mondiales --> Répondre en citant

Hors ligne
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 03 Mar 2006
Messages: 254
Localisation: sous liberté conditionnelle..
Sexe: masculin
Point(s): 259
Moyenne de points: 0
Statut familial: Célibataire


Saddam Hussein condamné à la peine de mort



45 minutes d'audience sont passées dans le tribunal de Bagdad.Le juge irakien prononce la fin des procédures et demande à Saddam Hussein de se lever. La sentence tombe: "pendu jusqu'à ce que mort s'en suive pour crimes contre l'humanité". Le président irakien déchu tente constamment d'interrompre le magistrat en criant "Dieu est grand !" ou "Longue vie à l'Irak". Durant ce premier procès, Saddam Hussein avait reconnu avoir ordonné l'exécution de 148 habitants du village chiite de Doujaïl, justifiant cet ordre par la guerre contre l'Iran. Dimanche, son demi-frère Barzan Ibrahim al-Tikriti, qui dirigeait les services secrets irakiens, a lui aussi été condamné à la peine de mort. L'ancien vice-président Taha Yassine Ramadan s'est vu infliger la prison à perpétuité.

Vidéo de l'audience (Par Euronews)

Proces lamentable c'Est tout ce que je peux dire !!!!


Une chose est sure ... Je me rappellerais san doute d'ici jusqu'a ma mort les fois ou j'etais tout petit et que je criais ainsi que presque tous les tunisiens .. "berrou7 beddam nefdik ya saddam..." ca,je ne l'oublirais jamais !!!



Revenir en haut
the Gambler
MessagePosté le: 07/11/2006 01:08:14  Actualités mondiales --> Répondre en citant

Hors ligne
smiliste en or
smiliste <b>en or</b>


Inscrit le: 27 Mar 2006
Messages: 1 383
Localisation: (23;27)
Sexe: masculin
Point(s): 1 306
Moyenne de points: 0

c etait clair des le debut , comment ca peut etre l enemie et le juge en meme temps , ca doit etre unfair.
ok , saddam et mort . bush?milosovic?sharon?...et une longue liste des ceux qui ont rendu notre vie un enfer.qui peut les juger?personne, car ils sont la justice .
saddam etait un bon leader pour son pays jusqu'a l'USA a fait qsq elle voulait faire depuis longtemps , clairement dit depui la crise du petrole.
saddam t a fait un bon chemin et rest in peace "meme si encore pas mort" et maintenant on attend qui sera next , qui se levera contre criminels et les assassins.
et encore une foi god damn america.


There's truth in lies & doubt in faith.


Revenir en haut
ultras-avril
MessagePosté le: 08/11/2006 06:45:26  Actualités mondiales --> Répondre en citant

Hors ligne
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 03 Mar 2006
Messages: 254
Localisation: sous liberté conditionnelle..
Sexe: masculin
Point(s): 259
Moyenne de points: 0
Statut familial: Célibataire


Douze Palestiniens tués dans la bande de Gaza, cinq à Djénine




GAZA (Reuters) -


Douze Palestiniens ont été tués mercredi dans des tirs de blindés israéliens dans le nord de la bande de Gaza, apprend-on de sources médicales palestiniennes.

L'armée israélienne a dit n'avoir aucune information relative à ces frappes.




En Cisjordanie, des soldats israéliens ont tué par balle quatre activistes armés et un civil lors d'une incursion près de Djénine, ont déclaré des membres de la sécurité palestinienne.

Une porte-parole de l'armée israélienne a précisé que l'opération visait à arrêter des activistes armés dans le village de Yamoune, au nord de Djénine.

Dans la nuit, la maison du numéro deux de la branche militaire du Hamas, Ahmed el Djabari, a par ailleurs été bombardée à Gaza.

La frappe n'a fait aucune victime, a-t-on appris auprès du Hamas et de source proche de la sécurité.




Les forces israéliennes se sont retirées mardi de Beït Hanoun, localité du nord de la bande de Gaza, au terme de la plus grande opération militaire menée depuis un an dans la bande de Gaza. Soixante Palestiniens ont péri dans cette opération, qui a duré une semaine.



Allah ykoun fi 3ounhom !!!



Revenir en haut
ultras-avril
MessagePosté le: 08/11/2006 17:20:58  Actualités mondiales --> Répondre en citant

Hors ligne
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 03 Mar 2006
Messages: 254
Localisation: sous liberté conditionnelle..
Sexe: masculin
Point(s): 259
Moyenne de points: 0
Statut familial: Célibataire


Appels à la reprise des attentats suicide en Israël



BEIT HANOUN (AFP) -

Dix-huit Palestiniens ont été tués mercredi par des obus de l'artillerie israélienne dans la bande de Gaza, provoquant des appels à la reprise des attentats suicide en Israël et l'ire du président Mahmoud Abbas qui a dénoncé un "terrible massacre".
Cette bavure de l'artillerie israélienne a été condamnée par de nombreux pays, souvent partisans du droit d'Israël à se défendre mais pas à ce prix. L'Union européenne, Londres, Paris, Rome, Madrid, Moscou, ont protesté contre la brutalité de l'attaque, illustrée par les images d'enfants blessés retransmises par les TV du monde entier.


Les obus de l'artillerie israélienne ont chuté sur cinq maisons à Beit Hanoun, dans le nord de la bande de Gaza, tuant huit enfants, cinq femmes et cinq hommes, et faisant 58 blessés, selon un bilan définitif du ministère de la Santé palestinien.
Cinq autres Palestiniens, dont quatre activistes, ont été tués par une unité spéciale de l'armée israélienne dans la région de Jénine, en Cisjordanie, et deux autres, dont un membre du Hamas, par des obus à Jabaliya, non loin de Beit Hanoun, portant à 25 le nombre de Palestiniens tués mercredi.



Parmi les morts de Beit Hanoun figurent onze membres d'une même famille, dont deux fillettes, a affirmé Khaled Radi, porte-parole du ministère de la santé.

L'Autorité palestinienne a décrété trois jours de deuil dans les territoires palestiniens.



"Nous condamnons fermement ce massacre terrible et atroce commis contre notre peuple à Beit Hanoun, contre des enfants, des femmes et des vieillards", a déclaré M. Abbas, appelant à la tenue d'une "réunion urgente" du Conseil de sécurité de l'ONU. Le Premier ministre issu du Hamas Ismaïl Haniyeh a également dénoncé "un massacre".
"Israël ne veut ni paix, ni sécurité, ni stabilité, ni d'un partenaire palestinien", a ajouté M. Abbas lors d'une conférence de presse à Gaza.


Une Palestinienne porte son enfant blessé dans un bombardement israélien à l'hôpital de Beit Lahya dans la bande de Gaza, le 8 novembre 2006

Il a en outre condamné "le silence international et ceux qui justifient les actes commis par Israël", une allusion voilée à Washington qui a invoqué la semaine dernière le droit d'Israël à l'"autodéfense" en commentant ses opérations militaires dans la bande de Gaza.
M. Abbas a en outre déclaré Beit Hanoun, où 56 autres Palestiniens ont été tués dans une offensive israélienne qui s'est achevée mardi, "zone sinistrée" et annoncé une aide d'un million dollars à ses habitants.

Réagissant violemment à ce drame, le Hamas qui contrôle le gouvernement palestinien et le Fatah, parti de M. Abbas, ont appelé à une reprise des attentats suicide en Israël, que les deux mouvements avaient pratiquement cessés depuis début 2005.

"Nous implorons nos moujahidine (combattants) à reprendre les opérations de martyre à Tel-Aviv, Jérusalem, Haïfa, Jaffa et partout ailleurs", a déclaré un porte-parole du Hamas, Nizar Rayan. (c'est vraiment ce qu'ils leur faut c'Est batards!!! Un coup de pouce [feu vert] des autorités pour les kamikazes!!!)

"Nous appelons les Brigades des martyrs d'Al-Aqsa (issues du Fatah) et les branches armées de tous les mouvements palestiniens à reprendre les opérations de martyre" en Israël, a déclaré pour sa part Jamal Obeid, un porte-parole du Fatah.

Le chef du Hamas en exil Khaled Mechaal a affirmé depuis Damas que son mouvement répondrait "par des actes" au "massacre" perpétré par Israël.

En Israël, le Premier ministre Ehud Olmert et le ministre de la Défense Amir Peretz "ont exprimé leurs regrets après la mort de civils palestiniens à Beit Hanoun" (grrrrrrrrrr les conards,ils ont des regrets maintenant!!!). M. Peretz a ordonné une enquête et un arrêt provisoire des tirs d'artillerie vers la bande de Gaza.

"Ce matin, nous avons tiré sur un secteur d'où partent les roquettes. Nous vérifions les affirmations des Palestiniens selon lesquelles des personnes qui ne sont pas impliquées dans ces tirs ont été touchées", a indiqué une porte-parole militaire.

L'émissaire de l'ONU au Proche-Orient Alvaro de Soto a condamné les bombardements israéliens se disant "choqué et consterné" et la Commission européenne les a jugés "profondément choquants".

"Israël a le droit de se défendre, mais pas au prix de vies innocentes. Toutes les parties doivent exercer la plus grande retenue et se limiter à des actions proportionnées et en accord avec le droit humanitaire international", a estimé la commission européenne, résumant le sentiment général.

Moscou s'est pour sa part déclaré "extrêmement préoccupé" et la ministre britannique des Affaires étrangères Margaret Beckett s'est dite "profondément troublée".

La France a condamné "les tirs d'artillerie indiscriminés dans les zones habitées".



Une Palestinienne au milieu des décombres, le 7 novembre 2006 à Beith Hanoun



Que dieu soit avec eux !!! [pray]



Revenir en haut
sofyen
MessagePosté le: 10/11/2006 17:42:39  Actualités mondiales --> Répondre en citant

Hors ligne
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 03 Mar 2006
Messages: 2 698
Localisation: (( Tout au fond de son coeur ))
Sexe: masculin
Point(s): 2 494
Moyenne de points: 0
Statut familial: Célibataire


Al-Qaïda en Irak affirme disposer de 12.000 combattants dans le pays



LE CAIRE (AP) -

Le mouvement Al-Qaïda en Irak a affirmé dans une cassette audio diffusée vendredi avoir mobilisé 12.000 hommes dans tout le pays.

"L'armée d'Al-Qaïda a 12.000 combattants en Irak, et ils ont souhaité mourir au nom de Dieu", a affirme le leader du mouvement Abou Hamza al-Moujahir dans cet enregistrement publié sur des sites internet islamistes. Egalement connu sous l'identité d'Abou Ayyoub al-Masri, Al-Moujahir a pris la tête du mouvement après la mort en juin dernier d'Abou Moussab al-Zarqaoui, tué par l'armée américaine.

Décrivant George W. Bush comme le "président le plus stupide" de l'histoire américaine, le chef d'Al-Qaïda en Irak a affirmé que son groupe était en train de remporter la victoire, plus rapidement que prévu. "Nous demandons au canard boîteux (Bush) de ne pas se presser à fuir de la même façon que le ministre de la Défense" Donald Rumsfeld, a-t-il ajouté. ( :mdr: franchement thantila safi..)

Les soldats américains, selon lui, sont "prêts à partir, parce qu'ils ne sont plus capables de rester". La cassette n'a pas été authentifiée dans l'immédiat.







Tifare E Un Dovere
:D


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
sofyen
MessagePosté le: 17/11/2006 21:42:54  Actualités mondiales --> Répondre en citant

Hors ligne
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 03 Mar 2006
Messages: 2 698
Localisation: (( Tout au fond de son coeur ))
Sexe: masculin
Point(s): 2 494
Moyenne de points: 0
Statut familial: Célibataire



Un Américain enlevé jeudi avec quatre autres ressortissants occidentaux dans le sud de l'Irak a été retrouvé mort et deux autres ont été libérés alors que le sort d'un quatrième Américain et d'un Autrichien demeure inconnu. (AFP)



Tifare E Un Dovere
:D


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
sofyen
MessagePosté le: 24/11/2006 23:18:59  Actualités mondiales --> Répondre en citant

Hors ligne
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 03 Mar 2006
Messages: 2 698
Localisation: (( Tout au fond de son coeur ))
Sexe: masculin
Point(s): 2 494
Moyenne de points: 0
Statut familial: Célibataire


Violences à Bagdad malgré un couvre-feu après le pire attentat depuis 2003


BAGDAD (AFP) -


Les violences confessionnelles n'ont connu aucun répit vendredi à Bagdad, où quatre mosquées sunnites ont été attaquées, en dépit du couvre-feu illimité décrété dans la capitale après l'attentat antichiite qui a coûté la vie à 202 personnes.
Cette attaque qui a frappé jeudi le bastion chiite de Sadr City, la plus sanglante depuis l'invasion américaine de l'Irak en 2003, a été qualifiée par la Maison Blanche d'"acte de violence insensé", à quelques jours d'une rencontre entre le Premier ministre irakien Nouri al-Maliki et le président américain George W. Bush, lors d'une visite en Jordanie les 29 et 30 novembre.



L'une des quatre voitures piégées qui a explosé à Sadr City à Bagdad, le 23 novembre 2006


Des miliciens ont lancé des attaques contre quatre mosquées sunnites du quartier mixte d'Hurriyah de Bagdad.
"Nous n'avons pas pu intervenir, ni l'armée ni la police. Les combats étaient trop importants. Nous avons appelé l'armée américaine en renfort. Celle-ci a pu faire cesser les combats", a affirmé un responsable du ministère de la Défense.



Des Irakiens transportent le corps d'une des victimes de l'attentat de Sadr City à Bagdad, le 23 novembre 2006


Ce dernier a ajouté que des miliciens de l'Armée du Mahdi, la milice du chef radical chiite Moqtada Sadr, avaient attaqué les mosquées à coups de grenades, avant de s'en prendre aux maisons de sunnites.
Selon les habitants, des affrontements armés ont fait plusieurs morts. Cette information n'a pas été confirmée de source gouvernementale.


Dans la soirée, trois personnes ont été blessées lors d'un accrochage entre milices chiites de Sadr City et un hélicoptère américain.

Dans d'autres violences, 23 personnes ont été tuées à Tall Afar, au nord de Bagdad et des obus de mortier sont tombés près du siège du Comité des oulémas musulmans (sunnite) dans la capitale, sans faire de victime. Selon la police, 30 corps ont été découverts au cours de la journée autour de Bagdad.



Des Irakiens pleurent leurs morts le 23 novembre 2006 à Baqouba



Les autorités, craignant des représailles, avaient pourtant imposé jeudi soir un couvre-feu illimité dans la capitale. L'aéroport de Bagdad a été fermé.
Pour cette raison, le président irakien Jalal Talabani a annoncé le report d'une visite prévue à partir de samedi en Iran, pays accusé par Washington d'attiser la violence chez son voisin en soutenant les milices chiites.

"Je ne peux pas partir car l'aéroport est fermé. S'il rouvre dimanche, je m'y rendrai à ce moment là", a déclaré le président irakien.

A Sadr City, les familles des victimes collectaient les corps de leurs proches avant de partir sous escorte policière pour les enterrer dans la ville sainte de Najaf (sud). Selon un dernier bilan, 202 personnes ont été tuées et 256 blessées jeudi dans l'explosion de voitures piégées et d'obus de mortier.

"Ce crime est un grand danger pour la fraternité islamique et a été perpétré par des terroristes essayant de provoquer des dissensions", a réagi dès jeudi M. Maliki, lui-même chiite.

Des habitants en colère ont accusé les "saddamistes", partisans du président déchu Saddam Hussein, et ceux de Hareth Dhari, chef du Comité des oulémas musulmans, d'être responsables des attaques.



Des Irakiens pleurent leurs morts le 24 novembre 2006, tués la veille dans un attentat à Bagdad



Une Irakienne passe le 24 novembre 2006 devant des carcasses des voitures, au lendemain de l'attentat de Sadr City à Bagdad



Le représentant spécial de l'ONU en Irak, Ashraf Qazi, a averti que ces "crimes" pouvaient "plonger le pays dans un cycle de violence incontrôlable" tandis que son secrétaire général Kofi Annan a condamné "vigoureusement" des actes "destinés à attiser les violences confessionnelles".

Le courant de Moqtada Sadr a quant à lui menacé de se retirer du gouvernement et du Parlement si M. Maliki maintenait sa rencontre avec le président Bush en Jordanie et si "les conditions de sécurité ne s'amélioraient pas".

Le mouvement Sadr, qui compte 30 députés au Parlement et plusieurs ministres au sein du gouvernement d'union nationale, a accusé l'armée américaine d'implication dans les attentats de Sadr City.

Enfin, le ministère britannique de la Défense a annoncé la mort d'un de ses soldats, blessé à Bassorah, portant à 126 le nombre de militaires britanniques morts en Irak depuis mars 2003. (AP)







Voila ....Il nous reste qu'a applaudir Mr bush pr le moment !!! -_-



Tifare E Un Dovere
:D


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
moumoun
MessagePosté le: 15/12/2006 11:53:54  Actualités mondiales --> Répondre en citant

Hors ligne
smiliste en or
smiliste <b>en or</b>


Inscrit le: 20 Mar 2006
Messages: 1 078
Localisation: paris
Sexe: feminin
Point(s): 996
Moyenne de points: 0

Affaire Taoufik : une information judiciaire ouverte


LE CORPS de Taoufik el-Amri, un ouvrier tunisien de 33 ans dont on était sans nouvelles depuis le 23 novembre, a été repêché hier dans les eaux du canal Saint-Félix, à Nantes, et les trois policiers qui l'avaient contrôlé juste avant qu'on ne perde sa trace ont été placés en garde à vue.

«Toute la lumière» doit être faite la mort «tragique» de Taoufik el-Amri. C’est la promesse qu’a fait Jean-François Copé, porte-parole du gouvernement, à l’issue du conseil des ministres de mercredi.


Si le corps repêché mardi soir dans un canal de Nantes n’est pas encore officiellement authentifié comme celui du jeune tunisien, un nouvel élément laisse penser qu’il s’agit bien de lui. Un «téléphone mobile porteur d'une puce électronique appartenant à M. el-Amri» a été trouvé sur ce cadavre, a indiqué mercredi le procureur de la République de Nantes, Stéphan Autain


Les premiers éléments de l'autopsie ont montré que Taoufik el-Amri était «mort par noyade et aucune trace traumatique n'a été trouvée sur son corps», selon une source policière.


Le parquet a ouvert une information judiciaire «afin de rechercher les causes précises» du décès. «Dans le cadre de cette instruction une autopsie médico-légale a été pratiquée par deux médecins légistes dont les premiers résultats seront connus au cours de l'après-midi du 14 décembre», précise le procureur.


Les trois policiers ayant procédé au contrôle de Taoufik el-Amri le 22 novembre sont toujours en garde à vue à Nantes. Le procureur de la République a ouvert une enquête, confiée à l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) au sujet de «contradictions importantes» entre leurs déclarations et celles des témoins.


L'enquête a révélé, selon le procureur, des contradictions sur trois points: les lieux où le contrôle a été effectué et où Taoufik el-Amri a été relâché, son état d'ébriété et «la nature des opérations du contrôle» menées. Les policiers devront aussi s'expliquer sur des «variations, dans leurs propres témoignages, quant au lieu où ils ont procédé au contrôle de M. el-Amri et où ils disent l'avoir relâché».
.............................


(allah yarhmou ,tous les arabes sont avec lui et ils vont pas baissé les bras.)je croi k'il va y avoir des maniff ossi


Revenir en haut
sofyen
MessagePosté le: 02/02/2007 07:27:57  Actualités mondiales --> Répondre en citant

Hors ligne
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 03 Mar 2006
Messages: 2 698
Localisation: (( Tout au fond de son coeur ))
Sexe: masculin
Point(s): 2 494
Moyenne de points: 0
Statut familial: Célibataire


Un climat étouffant pour les chercheurs aux Etats-Unis


L’administration du président George Bush a manipulé l’information scientifique sur le réchauffement climatique et a contribué à désinformer le public sur cette question cruciale, selon une enquête menée par une commission du Congrès américain.




George Bush en visite dans une usine Caterpillar, mercredi, aux Etats-Unis.
(AP Photo/Gerald Herbert)




Depuis son arrivée à la Maison Blanche en 2001, le président George Bush a toujours combattu le protocole de Kyoto, refusant d’admettre que le réchauffement climatique était lié à l’activité humaine et rejetant le principe de limites contraignantes pour réduire les émissions de dioxyde de carbone. Dans le même temps, son administration faisait tout pour que les messages envoyés aux élus et à la nation soient en accord avec cette position présidentielle, dénonce aujourd’hui une commission d’enquête de la Chambre des Représentants.

Le public a été désinformé, a expliqué hier Henry Waxamn, représentant démocrate de Californie, qui préside la commission d’enquête. D’anciens membres de l’administration et beaucoup de chercheurs ont été entendus par les élus du Congrès.

Rick Plitz, employé par l’administration pour résumer les travaux des chercheurs du public à l’intention du Congrès, a démissionné en 2005 lorsqu’il s’est aperçu que les conclusions des scientifiques étaient trafiquées par un officiel de la Maison Blanche, Phil Cooney, désormais employé par ExxonMobil, afin de diluer les résultats sur les effets du réchauffement climatique et de gommer les références au rôle de l’activité humaine dans le phénomène.

Des chercheurs comme Drew Shindell, de la NASA, a expliqué que ses travaux sur l’Antarctique, montrant un risque de réchauffement rapide, avaient été mis sous le boisseau par l’administration. Selon une enquête menée par une association, l’Union of Concerned Scientists (UCS), qui a interrogé plusieurs centaines de scientifiques des agences fédérales, plus de la moitié des chercheurs travaillant sur le climat a subi des pressions ces dernières années.

Au début de l’année 2006 le spécialiste du climat James Hansen, du Goddard Institute for Space Studies de la NASA, avait le premier rompu le silence en affirmant être victime de censure de la part de sa direction.

Le président américain est désormais obligé de reconnaître que le réchauffement climatique est un enjeu majeur mais il refuse toujours le principe contraignant du protocole de Kyoto. Cependant, le Congrès étant désormais à majorité démocrate, la politique américaine devrait rapidement changer. Plusieurs projets de loi prévoyant un système de quotas et d’échange comparable à ce qui existe en Europe ont été déposés, y compris par des élus Républicains.

Le dernier rapport du GIEC, qui sera rendu public vendredi à Paris, devrait encore enfoncer le clou. Le groupe de travail qui résume les données scientifiques sur le climat confirme à plus de 90% que le réchauffement est la conséquence de l’activité humaine et prévoit une augmentation moyenne de 3°C de la température d’ici la fin du siècle.

Cécile Dumas
Sciences et Avenir.com




Tifare E Un Dovere
:D


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé
MessagePosté le: 06/12/2016 13:07:32  Actualités mondiales -->






Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure

Sujet suivant
Sujet précédent
Page 4 sur 5
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5  >
.:: smile ::. Index du Forum -> .:: Coin détente ::. -> Discussions -> Actualité

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet


 
Sauter vers:  


Portail | Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
AdInfinitum v1.00 ~ mikelothar.com


Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com